FRENCH Pedro Varela contre les "magiciens des mots"

Ce qui suit est la traduction par une camarade franaise du dernier message de l’diteur Pedro Varela de Barcelone a ses militants. J’prouve un respect norme pour cet Espagnol, national-socialiste et nationaliste blanc de trs longue date qui a proteg et soutenu tant de camarades allemands, autrichiens ou belges pendant leurs exiles politiques. Depuis sa jeunesse Pedro est l’un des vrais “purs et durs” et un beau gars en plus, maintenant dans la quarantaine.

Il vient d’etre condamn a presque trois ans de prison pour crime de genocide pour la raison hallucinante que son “antisemitisme” incite aux genocides….. (la Cour supreme d’Espagne a Madrid ayant annulle la loi contre la rfutation de l’Holofraude juive).

Pauvre peuple juif: selon la cour de Barcelone, quilit un bouqin de Varela sur la vrit sur les Juifs, veut automatiquement les genocider. ….. auquel je dirai seulement: “No comment”.

* * *

Lettre numro 19 de Pedro Varela (2010)

Magiciens des mots

Magiciens de la loi

Des prdateurs et leurs servants

Ou comment convertir en genocidiste un diteur

Et comment interdire des livres sans quil nexiste de livres interdits

Un nouveau procs le troisime- sest droul contre cette maison en 2010. Sajoutant quatre autres interventions policires antrieures lencontre de diffrents confrenciers et de leur public, font un total de sept violations de diffrentes sortes contre la libert dopinion, dinformer et de sinformer, de diffuser lhistoire, la pense ou les ides, dacqurir des livres dont chacun peut avoir envie, en somme.

La condamnation est dj connue, 2 ans et 9 mois de prison, qui sajoutent aux sept mois de la prcdente condamnation ce qui fait un total de 3 ans et 4 mois. Ctait prvoir. Aucun juge supplant qui ait intentions de prosprer Barcelone, ne peut oser prononcer une sentence contre le vent de lhistoiresi il ne veut pas rester sans poste fixe. Entre autres raisons, parceque eux- mmes sont inmergs dans lidologie dominante et quelques uns sont dj esclaves de la correction politique.

La faon qua le Pouvoir rel de neutraliser les opposants est darriver forcer ladministration legislative, executive et judiciaire convertir ainsilheterodoxe en dlinquant, remportant en plus les applaudissements du public.

Les seize titres dits pour lesquels jai t condamn, sont connus de beaucoup. Leur lecture, dition et vente serait, sans cette sentence, delictueuse.

Insistons cependant quoi ils sefforcent, parce que cest ainsi la seule faon de comprendre la partialit dune perscution absurde. Si lon apprend dans dautres pays dEurope quen Espagne lon poursuit les livres crits par une minence psychologique comme H.J. Eysenck, un anti-nazi connu, ou un juif qui tait en plus dput socialiste au parlement isralien comme Israel Shamir, ou les discours historiques sans aucun commentaire que prononca Adolf Hitler entre 1933 et 1935 (actuellement publis y compris en Allemagne), celui dun hindou dont loeuvre est reconnue dans les universits et qui se vend en France et Angleterre sans problme, ou les textes de Wagner (1850), ils seraient stupfis et ce pays serait pouvantablement ridiculis.

Deduisons que si lon condamne un diteur pour la publication de livres interdits, cest quil en existe une liste. O peut-on consulter ce soi-disant listing? Qui dcide du catalogue? Qui lui a octroy le pouvoir de dcider ce que le public peut ou non lire? Et si il nexiste pas, il ny a pas de livre que lon peut interdire en Espagne. Ainsi, si quelquun finira par les diter de nouveau, tant quils plaisent ou non.

Ayant condamn lditeur, il y aurait lieu de supposer que les auteurs lont t au pralable. Mais jusquau aujourdhui, il nexiste aucun auteur en Espagne condamn pour crire un livre. Mais ces lois sappliquent-elles aussi contre des diteurs, auteurs ou crits qui flicitent ou dcrivent de faon pas forcment ngative les rgimes responsables dauthentiques gnocides historiques?

On parle de 1,5 millions de victimes de lholocauste armnien, de 10 millions de peaux rouges, 14 millions dafricains, 7 millions dUkrainiens dans lHolomodor, de plus de 7 millions de civils allemands par les Allis, de 3 millions dAfghans par les Sovitiques, 2 millions de Cambodgiens et de plusieurs dizaines de millions de victimes des Rouges chinois et russe. Peut-tre ceux qui crivent, publient, vendent ou diffusent des textes sur les divers rgimes et idologies qui ont caus lesdits gnocides, sont-ils poursuivis judicirement en Espagne ou ailleurs?

Le rcent scandal en Belgique, o il a t dcid de le retirer de la justice avec la juridiction universelle, parce que laccusation de genocide contre Ariel Sharon pour les massacres de Sabra et Chatila, et sa possible extradition, a t entirement refuse par lEtat juif. Le gouvernement espagnol a fait de mme face aux plaintes concernant les mmes gnocides (aprs avoir poursuivit beaucoup de monde supposs dictateurs de droites).

La juge Estela Martinez Franco ne rougit pas en affirmant que, si publier un livre sur une thmatique concrte nest pas determinant, publier plusieurs titres au contenu similaire devient suspect. Et si ces livres sont accompagns de prsentations et que lon invite les clients assister des confrences, il est vident de lintrt de lditeur pour les indoctriner (comme si les citoyens navaient pas leurs propres critres):il dite des livres dun aspect idologique determin, les vend, organise et diffuse une srie de confrences, met une esthtique determine dans sa salle de confrence() Tout en son ensemble met en vidence un dlit pour diffuser des idologies gnocides

Question: qui dcide quels sont les idologies gnocides et lesquelles non?

Le procureur ami de SOS Racisme? Ses matres qui lui donne une enveloppe la fin du mois? Ou peut-tre une juge supplante qui a besoin dassurer son gagne-pain et obtenir une place dfinitive?

La sentence, en plus de la prison, condamne galement Pedro Varela au paiement de tous les frais du procs et de laccusation particulire et une amende de casi 3000 et ordonne la destruction de tous les livres (5000 exemplaires) et des objets saisis dans la librairie (perquisition de 2006).

La juge Estela, rige en nouvelle inquisitrice, affirme que les oeuvres que cet editeur met en vente sont unidirectionnelles quand leur contenu, avec un manque total de pluralit et diriges vers une unique ligne de pense. Et alors?

Nimporte quel client de la Librera Europa peut confirmer que la varit des thmes est remarquable. Mais si elle tait sur un seul thme, et alors? Quelle pluralit trouve-t-on dans les librairies gayes, vangliques, catholiques, anarquistes, fministes ou talmoudistes? Depuis quand une libraire doit tre forcement plurielle pour tre considre comme telle par un juge?

Une libraire ddie lalpinisme proposera rarement dautres livres que ceux sur la montagne et une librairie juridique comme celles visites par la juge, naura probablement pas des livres de cuisine.

Notre avocat a demand la juge et la partie adverse durant la dfense:

Devons-nous obliger les diteurs partager lopinion de tous les textes quils publient? liminerons tous les textes dHistoire qui ne nous plaisent pas?

Les lois ne sont pas rtroactives. Au debut du procs, je croyais, au modle de lEtat de droit occidental. Mais les textes squestrs dans ce procs pnal ont t crits avec antriorit aux lois quils prtendent utiliser contre leur contenu.

Ce que fait le ministre public en Catalogne et les fonctionnaires de la police autonome est comme une illumination de thatre.

Avec leurs puissants projecteurs, ces nouveaux magiciens concentrent lattention du public dans le coin qui les intresse, laissant dans lobscurit le reste du scnario. Ils envoient au juge seulement quelques phrases hors contexte quils utilisent pour mincriminer, mme si je ne suis lauteur daucun de ces textes.

Le procureur a t plus loin: il a lu durant plusieurs heures une montagne de phrases dconnectes qui seraient actuellement politiquement incorrectes, mais il oublie de mentionner que A) aucune delle nest de Pedro Varela et B) dans lensemble, il sagissait dide de penseurs classiques cites par les auteurs des livres en question. De cette faon, il a russit ce que les opinion de Quevedo, Fichte, Jung, Goethe, Schopenhauer, Wagner, Nietzsche, Gobineau, Rosenberg, Lagarde ou les classiques greques, romains ou hindoux, aparaissent comme les opinions personnels de lditeur.

La sentence est assez pauvre et commet des contradictions, savoir: 1) on peut affirmer quditer des livres nest pas un dlit, ni les commercialiser, ou distribuer, ou bien exprimer des opinions, etc., mais en change, selon la juge, la concidence de tous ces faits en est un. 2) Lactuelle libert dentreprendre et le libre commerce ntablit pas que les commercants qui entreprennent doivent garantir une pluralit parmi les produits proposs. Il y a de nombreux commerces cibls sur un secteur conomique determin. Dun autre cot, dans la Librera Europa, il y a des livres de thmatiques varies et pas seulement rvisionnistes et antisionnistes.3) La sentence affirme que lon commet un dlit dans loccasion de lexercice des droits fondamentales et des libert publiques garanties par la Constitution. Si cela est un dlit, il ne peut pas tre en mme temps un exercice des droits fondamentaux, etc.

Obliger lautocensure

En fait, laccusation prtend que les diteurs et libraires lisent absolument tous les textes quils proposent au public, ce qui est en tous points absolument impossible. Et en outre, que les libraires et diteurs excercent une autocensure sur eux-mme.

Cest dire, que personne ne veut sriger en grand inquisiteur, personne ne veut accepter quil existe, de facto, une nouvelle liste de livres interdits, personne ne veut admettre quils existent, comme le dmontre ce procs, des textes maudits, mais on attend que les diteurs et libraires comprennent eux-mme quil y a des choses que lon peut ou non diter, distribuer ou offrir au public.

Il faudra rpondre ce qui est vident. Un diteur, et encore moins un libraire, na le temps, la capacit et encore moins l’obligation de censurer les livres quil offre au public. En outre, cest le public qui dcide quels livres il veut ou non acheter et non SOS-Racisme qui peut sriger en conseil universel de ce que les gens peuvent lire ou non. Chacun peut arriver comprendre que, comme son nom lindique, cette association et ses collgues ressentent la ncssit urgente de trouver des racistes partout, parce quils vivent de cela, et si ils ne les trouvent pas, ils les inventent. Mais je doute que le public veuille les accepter comme guides intellectuels de leurs lectures.

Magiciens de la loi

Une des accusations dont je suis lobjet de la part du procureur est que je prtendrais justifier le gnocide (lisez le banal holocauste), donnant pour vrit absolue ce qui est justement en discussion. (L’tat prtendfaire de ce thme supposment historique le fondement idologique du systme.)

Mais, il y a seulement quatre jours, on prtendait maccuser du contraire, cest dire, de nier lholocauste (videment le dogme religieux).

Comme le tribunal constitutionnel de Madrid a admis que, au moins en partie, il nest pas punissable de douter de faits qui sont prsums historiques, la nouvelle Audience Provinciale de Barcelone, dans le procs antrieur, et le procureur rouge maintenant, ralisent un contorsion judiciaire et intellectuel en affirmant que, bien quils ne puissent maccuser de nier lholocauste parce quil nest pas punissable (en plus quil na probablement jamais eut lieu de la faon dont on nous le raconte), ils maccusent de le justifier.

Mais, comment peut-on justifier un crime dans lequel il ne croit pas? Il est vident que les rgles de la logique traditionnelle ont css dtre valides dans la justice politique.

Si il y a un march, il y a production

Effectivement, dans la logique du monde capitaliste dans laquelle nous vivons, o il y a de lintrt, il y a de la demande, o il y a de la demande, il y a du march et o il y a du march, il y a production. Aujourdhui, tout est comme a, et pas dune autre faon.

Ainsi, si le public navait pas dintrt dans les livres que joffre, ces livres ne pourraient sditer car ils ne pourraient se financer. De la mme faon, si jarrte de les diter, dautres viendront et le feront pour moi, s’ils ne lont pas dj fait, comme cest le cas (une bonne partie des titres dits par Ojeda ont dj t publis antrieurement par dautres maisons ditoriales). Par consquent, les livres sditeront de nouveau si le public les demande. De ceci, on dduit que linterdiction et leur destruction exiges par la juge sont inutiles. Les moyens modernes de reproduction digitale se chargeront deux.

Nombreux de ces livres existent depuis longtemps en libre service sur le Net. Alors donc, o commence le crime? Quand on lit un livre sur internet? Quand quelquun imprime une copie sur limprimante de sa maison? Quand un autre dcide den imprimer 30 copies et de les repartir entre des amis? Ou quand les ditions Ojeda dcident de ralizer une impression digitale de 200 exemplaires?

Comme on peut le voir, dans lre des communications libres et massives, mettre des frontires linformation ouverte est non seulement dpourvu de sens, mais non viable.

Perscution idologique

Finalement [ …] il sagit dune perscution idologique qui, pour arriver lacceptation idologique des citoyens, se dguise en perscution criminelle. Nous ne combattons pas une idologie, nous combattons la promotion de la haine affirment-ils pour se justifier.

Quiconque ayant entre ses mains les livres incrimins, peut se rendre compte que les textes utiliss pour les condamner au bucher sont sortis de leur contexte. Et aucun des auteurs, que je sache, na envie de promouvoir le gnocide de personne. Mais cest que, en outre, toutes les librairies sont remplies de livres qui dfendent des idologies ou penses detestables, mais le public veut pouvoir dcider par lui mme que lire ou non.

Les voisins les plus divers, inquiets, sapprochent de nous ces jours-ci en soulignant: Moi, je veux pouvoir acheter des livres dans la Librera Europa ou dans nimporte quelle autre. Ou, ce qui revient au mme, je veux acheter les libres que je veux, pas ceux que ltat permet, o jai dcid de les acqurir.

Et un autre: Nimporte quelle librairie est remplie didologie dplorables, que je desteste et dnigre quand jen ai lopportunit, mais je veux que ce soit moi que dcide ou non daccepter la liste des livres interdits.

Bien que lon manque dune grande importance matrielle, le thme de lattirail suppose un grave danger.

En ordonnant dtruire une oeuvre dart seulement parce quelle reprsente Adolf Hitler (n au XIXme sicle), on nous introduit dans le monde des nouveaux iconoclastes. Simaginent-ils quun juge ordonnera de dtruir les bustes de Napolon, Bismarck ou Jules Csar? Parmi les voisins indigns, un monsieur a jur de reproduire des centaines de bustes du Fhrer pour voir si quelquun ose lui interdire leurs ventes ct dautres qui proposent Staline, Mao et Lnine ou d’autres gnocidistes comme Churchill ou Truman.

Un autre, qui collectionne et vend des casques historiques, se demandait s’ils auraient t squestrs et condamns la destruction — comme la fait cette juge particulire — si ct du casque allemand original les casques amricains et sovitique se vendaient galement. Il est inquiet car avec cet antcdent, un jour nimporte quel juge excentrique ordonnera de passer un rouleau compresseur sur sa collection de dcorations dpoque.

Si une juge, comme cest le cas, dcide de dtruire une lampe indienne avec la svastika levogire (cadeau de mauvais got dun client), ordonnera-t-on de dtruire la hche et le marteau qui brillent, jusqu aujourdhui, sur la Place de Catalua Barcelone? (local du PC) Ou peut-tre interdira-t-on aux boudhistes ou larme finlandaise lusage de leur symbole traditionnel par excellence? Avec raison, la population hindoue en Allemagne obligea la Chancelire Merkel se retracter de son intention dinterdire la reprsentation de nimporte quelle croix gamme historique dans ce pays:Vous avez des problmes avec ce symbole pour seulement douze ans dhistoire, pour nous il reprsente plusieurs milliers dannes de culture affirment-ils.

Nous ne pouvons pas tre daccord avec le fait denvoyer un diteur en prison et que lon confisque ses livres. Ce nest pas recevable dans un Etat de Droit. Vendre des livres ne peut constituer un dlit. Les ides de lditeur peuvent tre aussi louables ou detestables que tant dautres et non pour ceux qui devraient le poursuivre.

Il ne sagit pas encore dun cas particulier de confiscation, censure et destruction de livres rvisionnistes ou nationalsocialistes, catholiques antijuifs o antimassoniques, sinon de limportance du prcdant quil inscrit. Le procs aux ides dun auteur, un diteur ou dun libraire doit tre dans les mains des citadins. LEtat ne devrait pas nous soustraire le droit de juger quelques ides en accord avec nos sentiments, penses ou croyances, comme des individus libres que nous sommes, mme si cela les ennuit.

Des prdateurs et leurs servants

Nous, les diteurs, restons sans aucun moyen de savoir quels livres nous pouvons ou non diter. A dfaut dun bureau responsable de censurer les livres avant que le soit disant dlit ddition soit commis, il reste seulement lditeur dattendre que les troupes de choc de Miguel Angel Aguilar, le procureur rouge (connu vox populi Barcelone comme lami de SOS Racisme, interview dans les sites web okupas et antifa du Net), apparaissent nouveau quand elles en ont envie et reviennent emporter plusieurs milliers dexemplaires sous nimporte quelle excuse pour tre, postrieurement, condamn pour la enime fois.

Non en vain, le procureur Aguilar est employ toute la journe exclusivement combattre lennemi idologique. De mme que son quipe spciale du Mossos de Escuadra ddie seulement combattre ce que eux appellent lextrme droite. Ainsi que pour ne pas mettre en danger leurs salaires la fin du mois, tous doivent trouver des justifications crdibles de leur travail.

Pourque certains de ces personnages, comme certains de leurs vieux amis du monde politique et intellectuel, font partis des profiteurs qui sappellent eux-mme anti-racistes: Sos-Racismo, Antifa, Searchlight, Expo, Betar, UAF (Unite against Fascism) et dautres groupes semblables dont nous comprenons la nature actuelle et loccasion ont dexcellentes relations avec les procureurs et magistratures. Ce sont les troupes de choc du Prdateur. Ils en finissent avec les groupes de solidarit locale. Ils agissent comme un disolvent, dsintgrant la socit traditionnelle. Ils sont de fervents sionistes, obissent avec dvotion ce que dit la ADL de Foxman; et recoivent lappui de financiers juifs (comme pourrait bien le faire un Basat-Cohen avec certains journalistes Barcelone).

Seulement ainsi on peut comprendre que notre procureur de Barcelone, fanatique jusquau paroxisme, ressemble plus un accusateur la sovitique, rcemment sorti dun des fameux procs- spectacles organiss lors des purges stalinistes dans le paradis de la gauche (quelquun ma dit rcemment qu la longue, un homme intelligent ne peut pas tre de gauche, jai ajout que si il est rellement intelligent il ne peut pas tre non plus libral de droite).

Cette situation, selon le procureur, suppose un dlit continu de gnocide. Moi, je dirais bien plus: un dlit sans solution, parce quil rsulte en tout point imposible de renoncer de commettre le suppos dlit.

Quand on veut tuer le chien, on laccuse davoir la rage. Seulement ainsi on obtient les applaudissements du public, quand ce que lon prtend rellement est de dassujetir lesclave, le mavrick, anantir lopposant, lheterodoxe, lincrdule, celui qui ne se laisse pas dominer, celui qui est diffrent. En utilisant pour de telles actions du moment quils semportent les hommes de robe et magistrats, parce quils emmlent les tribunaux par des moyens toujours plus visibles plus quune simple critique politique et mdiatique.

En ralit, les ides dextrme gauche les plus fanatiques et intolrantes sont arrives au pouvoir, et ont revtu maintenant luniforme du procureur, de la police ou dONG, son objectif est ouvertement dliminer son enemi. Les gens parlent mme dun rglement de comptes idologiques, dans une campagne de harclement et de dmolition contre la Librera Europa, les Editions Ojeda et Pedro Varela (qui les reprsente) initie depuis dj 20 ans avec un succs douteux, il sensuit que ils redoublent leurs efforts avec une haine accumule.

Pendant des annes, ils nous ont envoys leurs racailles dans des manifestations aux lacrimognes et jets de pierres, pour briser les vitres, bruler des livres, dtruire les installations, attaquer, simplement, pour intimider, peut-tre en supposant quils aient devant des commerants effrays. Mais ils nont fait que nous renforcer intrieurement. Maintenant, convenablement au pouvoir, ils nous lancent des lois faites cet effet et nous envoient leurs employs en uniformes.

Ceci est la perception de la ralit quont les gens. Et la perception, comme nous le savons, a beaucoup dimportance.

Magiciens des mots

Le problme est que lidologie dominante, exprimente dans la manipulation du langage politique et exerant un controle chaque fois plus total dans le monde des ides, est absolument entre les mains des Maitres du Discours (1). Tout limaginaire diffus parmis nous lors de ces dernires dizaines dannes mais que nous trainons depuis plus dun sicle-, nest autre que celui dfendu par le judasme, la maonnerie et le marxisme (selon le clbre discours de lancien chef dEtat [Francisco Franco], dont le message a t ridiculis socialement comme unique faon de le combattre, mais la ralit quotidienne ne fait que lui donner raison) (2).

Cette idologie regnante, fonde dans la propagande, donne pour fait ce qui est prcisement en dbat. Et ainsi, on peut mettre aux abois quiconque, exercant une opposition, pour si petite soit elle, na pas la plus mince intention de se laisser abattre.

La gauche espagnole et en gnral la classe politique et mdiatique, inclusivement la droite librale ou centriste, par exemple, utilise des mots dmolisseurs pour le contraire. Face nimporte quel raisonnement de ladversaire quil soit libral ou conservateur mais plus forte raison si il est identitaire, ils utilisent en Espagne les types de concepts de bloques: facho, fasciste, franquiste, extrme droite — avec quoi, sans avoir besoin de plus darguments, laisse lautre aux abois et sur la dfensive. Dans des occasions importantes, comme cest le cas de cette maison, sajoutent dautres mots paralizants, encore plus dmolisseurs: nazi, raciste, antismite, gnocidisteAvec eux, aucun interlocuteur ne reste de glace un instant, sans oser sinterposer. Ce nest pas notre cas.

Cest le fruit dune trs grande tude magique de la langue ou de talent linguistique qui appartient au talent juridique et finalement au talent social en marche en incluant le procd de substitution de la population autochtone et de son anantissement, que lon doit accepter volontairement sans rflchir.

Epilogue

Disons-le clairement, avoir ouvert la Librera Europa en plein centre de la Barcelone maonnique de gauche ne sest pas vu. Maintenant, il sagit seulement (il y a dj des dizaines qui ont essay quelque soit le prix) de trouver la faon den finir avec laltrit idologique.

Lanthropologue Teodorov disait rcemment que la dmocratie ne peut imposer la force. Mais, cela est prcisement lintention du pouvoir, en nous accusant de prsums dlits dopinion pour offrir au public dautres opnion.

En confirmant ce que disait dj Schopenhauer, le clbre avocat Michael Mansfield affirmait: quand la vrit, pour trs difficile quelle soit, elle finit toujours par sortir la lumire (3). Il mest trs difficile daccepter en tous cas les mots des autorits. Comme nous le vimes rcemment dans le cas de lIrak, ils peuvent nous tromper si nous faisons confiance dans tout ce quils nous disent. Je prfre me mfier et examiner.

Saint Thomas More, dans linoubliable version cinmatographique de Fred Zinnemann un homme pour lternit, avec le snario de Robert Bolt, avertissait les magistrats qui se soumettaient au pouvoir pour forcer leur condamnation: il faut octroyer au diable en personne le bnfice de la loi, pour sa propre scurit.

Comme Henri VIII, le Pouvoir fait la loi sa mesure et comme lui, elle est dispose excuter ceux que lon considre dangereux pour ne pas avoir cd aux chantages idologiques.

Ma lutte pour la libre dition et diffusion dinformation heterodoxe nest pas seulement en bnfice dune tendance dtermine ou version des faits. Parce que si aujourdhui, ils poursuivent, perscutent et ordonnent de dtruire les livres que je diffuse en consigant la jurisprudence et un prcdent danger, quand penseront-ils que le Pouvoir rel de censurer et poursuivre les autres pour diffuser des libres et ides de tout autre type qui ne s’harmonise pas avec lidologie dominante?

Ceci sont les faits. Mais, que veulent-ils empcher qui se sache, rellement, avec un semblable scandal politique, juridique et social? Cela est le thme de notre prochaine lettre.

Les prdateurs, les Amant de largent et les volonts, ceux qui sont postrs devant le veau dor et sont les matres de ce monde, mettent en morceaux toute opposition, du moins, le tentent.

Il vous a envoy comme brebis au milieu des loups, a dit Notre Pre, maintenant quon se souvienne de sa Passion. Quand les Predateurs et leurs servants anesthsissent les brebis, censurent linformation, cest quils veulent les dvorer. La rponse est de pardonner notre ennemi, prier plus, aimer plus et lutter plus en leur faisant front.

Mais pour imposer la reddition sans condition, il faut tre deux. Un suffisament fanatique, tout-puissant et stupide pour lexiger. Et lautre dispos laccepter. Dans leurs calcules, ils oublient que ce dernier nexiste pas.

Pedro Varela

NOTES:

(1) Terme certainement cal par notre auteur Israel Shamir dans son excellent livre Los maestros del discurso: el yugo de Sion et celui desormais condamn au bucher la lluvia verde de Yasuf commandez le au 0034 932370009).

o(2) Le premier octubre 1975, dans son dernier discours Place de lOrient Madrid, Francisco Franco affirmait galement: une conspiration maonnique-gauchiste de la classe politique, dans lalliance avec la subversin terroriste-communiste dans le social.

(3) El Periodico (11.3.2010). Mansfield traita de lattentat de Lockerbie. Il mit en vidence les dficiences du systme judiciaire. Clbre pour sa dfense des six de Birmingham et des quatre de Guildford, 10 innocents qui ont pass 17 et 14 annes en prison pour des attentats quils nont pas commis: ces cas mettent au jour la corruption des preuves, incluant mme les preuves scientifiques de mme la faible fiabilit des tmoignages. Pour trs garant que soit le systme, il y a toujours un risque derreur. Jai appris quil faut interroger les choses.

Comment nous aider

Un don rgulier vous assure la rception de la lettre priodique et nous offre la possibilit de financer ldition de 13000 exemplaires et la mme quantit denveloppes et timbres. Vous voulez nous aider? Faites milles photocopies de cette lettre et distribuez la dans votre commune. Pour toute collaboration:

Notre compte banquaire:

La Caixa 2100-1344-60-0200026408

IBAN ES32 2100-1344-6002 0002 6408

BIC CAIXESBBXXX

P.V. Apartado Correos 34010-08080 Barcelona

1 Comment

  1. John de Nugent, je vous découvre, et pourtant nous partageons la même vision du monde à laquelle nous consacrons nos énergies à diffuser et transmettre aux nôtres depuis maintenant dix ans. Je suis abasourdi d’aprendre que vous êtes le traducteur d’oeuvres de Léon Degrelle, un de mes plus grands héros !

    Il me semble inconcevable que notre lien partagé avec la nation canadienne française soit une coincidence.

    Le fruit est mûr.

    Je vous tend la main.

    Gébé Tremblay

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*