FRENCH Prédiction d’Hitler sur Israël vérifiée — le pays des pédophiles en fuite

Une prédiction d’Hitler sur Israël vérifiée

Traduction de l’article de Diversity Macht Frei.


Times of Israël :

L’un des éléments fondamentaux de la législation du pays, la loi du retour, autorise tout juif de la diaspora à recevoir la citoyenneté en Israël. Mais les militants des droits de l’enfant soutiennent qu’il y a une sombre faille dans la loi qui permet aux pédophiles juifs de fuir effectivement la supervision judiciaire dans leur pays d’origine et de déménager en Israël avec un casier vierge.
[…]
Un agresseur sexuel enregistré sous supervision dans son pays d’origine ne verra pas cette supervision transférée en Israël quand il recevra la citoyenneté. Un criminel condamné peut faire l’aliyah si le ministère de l’Intérieur approuve leur demande, en particulier si la personne a déjà purgé sa peine ou si le crime était un délit.

Jewish Community Watch dit qu’il y a 32 pédophiles dans leur base de donnée qui ont déménagé de pays autour du monde vers Israël au cours de la dernière décennie. Pour comparaison, lors de la même période elle n’a enregistré que 12 pédophiles juifs qui ont déménagé vers un pays autre qu’Israël.

Quand les agresseurs sexuels déménagent vers d’autres pays, il n’y a pas de procédure internationale sur comment les surveiller ou les superviser dans leur nouveau pays. Cependant, les exigences de visa international rendent difficile pour les non-résidents de vivre à long terme dans un nouveau pays. Israël est une destination particulièrement attractive pour les criminels sexuels, parce que la loi du retour permet à tous les Juifs de recevoir la citoyenneté en une très courte période de temps.

Dans un autre problème lié, des pédophiles présumés – soupçonnés mais pas formellement inculpés avec le moindre crime – fuient parfois vers Israël avant que les autorités ne s’en mêlent. Dans les communautés juives très unies, en particulier parmi les ultra-orthodoxes, un manque de confiance envers les autorités et une tradition de garder les problèmes « au sein de la communauté » signifie que les allégations d’abus peuvent émerger bien avant que les victimes ne le signalent aux forces de l’ordre. Cela donne aux pédophiles présumés largement le temps de fuir en Israël et de faire la demande pour l’aliyah. S’il n’y a pas d’affaire judiciaire en cours contre eux au moment de leur demande, ils reçoivent la citoyenneté en Israël.

Même si les autorités dans leur pays d’origine agissent pour les inculper après que le processus d’aliyah est complété, Israël est souvent réticent à extrader ses citoyens, ce qui veut dire que le coupable peut continuer à vivre en Israël et à se déplacer librement.

Cela confirme la prédiction d’Hitler dans Mon Combat selon laquelle Israël serait « un lieu d’asile pour tous les gredins démasqués et une école supérieure pour les futurs bateleurs ». [ndt : on pensera aussi à l’escroquerie aux options binaires.

Mon Combat :

La domination du Juif parait maintenant si assurée dans l’État qu’il ose non seulement recommencer à se donner ouvertement pour Juif, mais confesser sans réserves ses conceptions ethniques et politiques jusque dans leurs dernières conséquences.

Une partie de sa race se reconnaît ouvertement pour un peuple étranger, non sans d’ailleurs commettre un nouveau mensonge. Car lorsque le sionisme cherche à faire croire au reste du monde que la conscience nationale des Juifs trouverait satisfaction dans la création d’un État palestinien, les Juifs dupent encore une fois les sots goïmes de la façon la plus patente. Ils n’ont pas du tout l’intention d’édifier en Palestine un État juif pour aller s’y fixer ; ils ont simplement en vue d’y établir l’organisation centrale de leur entreprise charlatanesque d’internationalisme universel ; elle serait ainsi douée de droits de souveraineté et soustraite à l’intervention des autres États ; elle serait un lieu d’asile pour tous les gredins démasqués et une école supérieure pour les futurs bateleurs.

Mais c’est un signe de leur croissante assurance, et aussi du sentiment qu’ils ont de leur sécurité, qu’au moment où une partie d’entre les Juifs singe hypocritement l’Allemand, le Français ou l’Anglais, l’autre, avec une franchise impudente, se proclame officiellement race juive.

Le sans-gêne effrayant avec lequel ils se comportent à I’égard des ressortissants des autres peuples, montre combien le jour de la victoire leur paraît proche.

Le jeune Juif aux cheveux noirs épie, pendant des heures, le visage illuminé d’une joie satanique, la jeune fille inconsciente du danger qu’il souille de son sang et ravit ainsi au peuple dont elle sort. Par tous les moyens il cherche à ruiner les bases sur lesquelles repose la race du peuple qu’il veut subjuguer. De même qu’il corrompt systématiquement les femmes et les jeunes filles, il ne craint pas d’abattre dans de grandes proportions les barrières que le sang met entre les autres peuples. Ce furent et ce sont encore des Juifs qui ont amené le nègre sur le Rhin, toujours avec la même pensée secrète et le but évident : détruire, par l’abâtardissement résultant du métissage, cette race blanche qu’ils haïssent, la faire choir du haut niveau de civilisation et d’organisation politique auquel elle s’est élevée et devenir ses maîtres.

Car un peuple de race pure et qui a conscience de ce que vaut son sang ne pourra jamais être subjugué par le Juif ; celui-ci ne pourra être éternellement en ce monde que le maître des métis.

Aussi cherche-t-il à abaisser systématiquement le niveau des races en empoisonnant constamment les individus.


La clarté de ces propos n’est-elle pas rétrospectivement éblouissante ? En ces temps là déjà, l’inimitié qu’attirait sur lui le peuple juif était le fruit de son invariable comportement.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*