FRENCH Sous-dénombrement énorme du taux de Mexicains aux États-Unis

Courriel au camarade Jérome Bourbon, rédacteur en chef de RIVAROL,
Veuillez corriger come tjrs mes défauts de style, d’orthographe, de ponctuation, etc.
Et je vous enverrai un soutien financier régulier dès la semaine prochaine.
***
de John DE NUGENT, Américain d’origine normande au Lac Supérieur/É.-U.
Je veux faire l’éloge en tant que “vrai Américain” qui habite ces côtes (et pourtant francophile et d’ascendance francaise) des reportages et analyses de RIVAROL sur la situation actuelle états-unienne — et surtout sur le phénomène immense de Donald Trump.
(D’ailleurs, j’ai éclaté de rire en lisant dans la rubrique de RIVAROL sur les meilleurs “tweets” de la semaine une déscription du magnat peroxidé comme “un big-mac parvenu”.)
donald_trump_flag
Surtout les articles perspicaces de Paul Sigaud auraient pu provenir d’un habitant né ici, de grande formation, et nationaliste.
Quelques commentaires d’intérêt général:
1) Le véritable taux de Mexicains illégaux ici n’est malheureusement plus autour des “douze millions” (Bourbon) ni des “vingt millions” (Sigaud) (numéro du 17. Nov.)
La gauche ment là-dessus diablement pour apaiser les blancs. Le vrai chiffre — horripilant — est autour des quarante milions.
mexican-illegal-hispanic-giving-finger
En fait, il y a depuis la présidence de Bill Clinton (1993-2001) des Mexicains partout. On les voit dans le plus petit hameau de l’Amerique profonde (et bien pire encore, des Somaliens en tout endroit, des musulmans africains d’une paresse et en même temps d’une violence indescriptibles).
somali
La professeur emerita Virginia Abernethy, possédant un doctorat de Harvard, grande doyenne de la démographie et rédactrice pendant douze ans du journal scientifique “Population and Enviroment” du Springer Verlag en Allemagne, dévoila (dans un discours de 2006 à Washington auquel j’assistais) qu’il y a un sous-dénombrement énorme — et bien sûr de facon délibéré par l’État — du véritable montant de ces mestizes.
website-banner-virginia-deane-abernethy
À quel but?  C’est pour faire accepter une deuxième grande “amnistie” des illégaux (la première en fut sous le faux conservateur Reagan en 1987) aux Américains blancs qui sont angoissés par le tsunami hispanique. (Cette amnistie comprendrait un pardon aux intrus et l’octroi de la citoyenneté US aux “travailleurs sans-documents”.)
2) (à l’adresse de Patrick Laurens, 17. Nov.): Notre génie Mel Gibson a demi-produit (discrètement) un film superbe entre son “Apocalypto” sur les Mayas de 2006 et le magistral “Tu ne tueras point” de 2016. Ce fut en 2010 le magnifique film policier “Hor de contrôle”. Pas un seul Juif n’y participa; on boycottait Gibson encore quoiqu’Il n’y fonctionne ostensiblement que comme “acteur principal”. Les Khazares y voyaient bien des terribles “théories du complot” et des tueurs aux visages mos-sadiques. La fine fin du film n’est point à manquer non plus….un soupcon d’immortalitié de l’âme et du rencontre au delà du tombeau. C’est un film tout à fait subversif dont le “New York Times” concéda que si Gibson n’avait pas été l’acteur principal (et surtout connu comme l’homme derrière le projet), Hollywood aurait dû conférer l’Oscar pour le meilleur film de l’année à “Hors de contrôle.”
https://fr.wikipedia.org/wiki/Hors_de_contr%C3%B4le
hors-de-controle-darkness-mel-gibson

…..Contact et soutien

Contacte/Soutien

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*